Generic placeholder image

Accueil > L’actu > Emission "On n’est pas des pigeons !" du 6 avril 2017 - "La cryothérapie (...)

Emission "On n’est pas des pigeons !" du 6 avril 2017 - "La cryothérapie corps entier n’est pas un jeu" - Résumé

Tout d’abord, il ne faut pas confondre « cryothérapie » et « cryolipolyse », cette dernière étant une technique qui utilise le froid de manière ciblée pour réduire la graisse localisée. La cryothérapie quant à elle, est une technique qui traite par le froid. Elle peut être appliquée localement par les kinésithérapeutes pour traiter une tendinite ou des douleurs musculaires, mais également de manière globale, pour le corps entier.

Cette technique appelée « cryothérapie corps entier » peut être appliquée de nombreuses manières différentes. Le patient est installé dans une cabine de cryothérapie, dont juste la tête dépasse, pour une durée de trois minutes. La température de cette cabine descend à -160 degrés et parfois même jusqu’à -190 degrés. Cette technique est utilisée pour traiter des pathologies inflammatoires, telles que les rhumatismes, l’arthrose et les douleurs chroniques liées à la fibromyalgie, ainsi que les maux de tête. Il s’agit donc d’une application médicale, mais cette technique est également très intéressante pour les sportifs car elle aide à détendre les muscles sollicités et permettre une meilleure récupération physique. Enfin, cette méthode peut être utilisée dans un aspect de bien-être. En effet, elle peut détendre en luttant contre le stress, contre la fatigue et en tonifiant la peau. Néanmoins, cette technique est interdite aux femmes enceintes, aux personnes souffrant d’hyper-tension, de problèmes cardiaques et respiratoires, ainsi que les individus souffrant d’infections de la peau. En plus des kinésithérapeutes et des médecins du sport, les esthéticiennes utilisent aussi ces cabines de cryothérapie. Bien que la cliente soit demandée de remplir un questionnaire médical, les précautions d’usage et la surveillance laissent à désirer et aucun personnel médical n’est présent.

La Présidente de la Fédération des esthéticiennes de Belgique, Nadine Salembier, est horrifiée de savoir que les esthéticiennes se permettent d’utiliser ce genre d’appareil, qu’elle estime être réservé uniquement au personnel médical ou paramédical. Elle pense que les esthéticiennes qui utilisent les cabines de cryothérapie corps entier vont au-delà de leurs compétences.

Le fait qu’aucun cadre légal n’entoure l’usage de ces cabines de cryothérapie corps entier est assez inquiétant. La seule obligation légale qui existe est l’obligation de mise sur le marché de n’importe quel outil. Cela signifie que ces machines doivent répondre à un certain nombre de mesures de sécurité et les conditions d’utilisation doivent elles aussi être précisées. Cette technique ne s’avère pas dangereuse si le patient est encadré par un personnel médical qualifié, mais si ce n’est pas le cas et que la personne fait un malaise, il y a un risque d’étouffement car le fond de la cuve ne contient que de l’azote et pas d’oxygène.

Cela ne signifie pas que toutes les esthéticiennes qui pratiquent cette méthode le font mal et sans mesures de sécurité. Cependant, nous pouvons questionner la nécessité d’instaurer un cadre légal pour l’utilisation de techniques qui ne sont pas sans risques pour la santé, ainsi que les compétences des esthéticiennes d’utiliser ce genre de machine.